IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique)

IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique)

Elle est pratiquée sur un appareil à champs fermé de 1,5 T de marque Siemens, installé sur l’hôpital André Grégoire à Montreuil.

C’est une technique non irradiante utilisant les propriétés des champs magnétiques permettant de fournir des images du corps humain de très haute qualité de façon très détaillée.

En raison du très fort champ magnétique qu’elle utilise, l’I.R.M. peut interférer avec les métaux aimantables et s’avérer alors dangereuse.

Certains matériels constituent des contre-indications absolues. C’est habituellement le cas des pacemakers (piles cardiaques), des neurostimulateurs et de tout matériel électronique ; de tout matériel aimanté ou aimantable comme des matériels neurochirurgicaux (clips, valves), de certaines prothèses valvulaires cardiaques, de filtres caves. C’est aussi le cas de fragments métalliques accidentellement projetés chez les travailleurs des métaux, avec risque de déplacement du corps étranger métallique oculaire.

La durée de l’examen est d’environ quinze à vingt minutes. Cet examen peut entrainer une contrainte chez les sujets anxieux, claustrophobe : une sédation peut être prévue.

Certains examens nécessitent l’utilisation d’un produit de contraste à base de gadolinium. Il est généralement bien toléré et les graves réactions allergiques sont tout à fait exceptionnelles : toutefois il est nécessaire de nous préciser vos allergies.
Par mesure de précaution, il est déconseillé de pratiquer une IRM chez la femme enceinte au cours du premier trimestre.

Le docteur BOHBOT, référent dans ce domaine, pratique toutes les IRM : cérébrale, corps entier, pelvienne, prostatique, articulaire, musculaire, rachidienne, sphère ORL et notamment l’IRM du sein.