Échographies obstétricales

Échographies obstétricales

Il s’agit des examens de dépistage des 1er, 2e et 3e trimestre et des échographies de contrôle de deuxième intention réalisées uniquement par le Dr Uzan.

Membre de la section diagnostic du Collège français d'échographie fœtale et praticien associé au centre pluridisciplinaire de dépistage prénatal (CPDPN) du département de la Seine-Saint-Denis à l'hôpital Jean Verdier de Bondy, le Dr Uzan est depuis plusieurs années fortement impliqué dans le diagnostic anténatal. Il est aussi affilié et certifié par le réseau NEF (Naître dans l'Est Francilien) vous permettant si vous le souhaitez et après information préalable, bénéficier du dépistage combiné de la trisomie au 1er trimestre de grossesse sous réserve d'éligibilité lors de la réalisation de l'examen échographique.

Notre équipement haute technologie 3D/4D avec sondes matricielles permet la réalisation d'examens performants.

L'échographie est un examen sans danger pour la mère et le fœtus. Il utilise les ultrasons et n'est pas irradiant. Il peut être répété plusieurs fois sans aucun risque s’il y a justification médicale.
Les acquisitions volumiques en 3D ou 4D pourront vous êtres proposées si la position du fœtus est favorable et si les conditions techniques liées à l'épaisseur de la paroi abdominale maternelle n'y font pas obstacle. 
Nous vous informons à cette occasion que l'examen médical s'effectue uniquement en 2D, les techniques 3D/4D n'ayant un intérêt médical que dans des indications de pathologie très précises. Le fait de ne pas pouvoir vous réaliser une acquisition 3D/4D n'aura donc en soit aucune incidence sur la qualité de l'examen médical. 
Nous vous rappelons par ailleurs que l'utilisation de tout corps gras (crèmes anti-vergetures, laits hydratants, etc...) sur la peau de l'abdomen maternel est prohibée une semaine avant le rendez-vous en raison des conflits que cela induit avec le gel utilisé pour l'examen qui est à base d'eau. Les deux ne peuvent donc pas se mélanger, comme l'eau et l'huile et cela peut dégrader considérablement la qualité de l'examen. 
Nous vous signalons aussi que la présence de jeunes enfants est fortement déconseillée pendant l'échographie  en raison de leur agitation possible,  gênant ainsi la concentration de l'opérateur pour un examen qui en demande beaucoup. 

Télécharger ici les recommandations émises par les sociétés savantes.